Cancer de la vessie Cancer de la vessie

Cancer de la vessie

Avez-vous de la douleur en urinant, des douleurs pelviennes constantes ou du sang dans vos urines ?

Prenez rendez-vous avec un urologue de Steinberg Urologie pour lui parler de vos inquiétudes, afin qu'il puisse poser un diagnostic et vous suggérer les meilleures options de traitement qui s’offrent à vous.

CANCER DE LA VESSIE

Le cancer de la vessie est l’un des cancers les plus répandus. Il survient plus fréquemment chez les hommes que chez les femmes et affecte généralement les personnes âgées, bien qu’il puisse survenir à tout âge. Le cancer de la vessie peut souvent être traité avec succès s’il est détecté tôt.

Bien qu’il soit plus fréquent dans la vessie, ce même type de cancer peut survenir ailleurs dans l’appareil urinaire, dans les reins ou l’urètre.

Environ sept cancers de la vessie sur dix commencent à un stade précoce – lorsque le cancer de la vessie est facilement traitable. Cependant, même un cancer de la vessie à un stade précoce peut réapparaître. Pour cette raison, les personnes atteintes d’un cancer de la vessie ont généralement besoin de faire des tests de suivi pendant des années après le traitement pour s’assurer que le cancer ne réapparaît pas ou qu’il ne progresse pas à un stade supérieur.

Prendre rendez-vous

SYMPTÔMES

Les signes et les symptômes du cancer de la vessie sont :

  • Sang dans l’urine (hématurie)
  • Miction douloureuse
  • Douleur pelvienne

Si vous avez une hématurie, votre urine peut être rouge vif. Parfois, l’urine peut sembler normale mais du sang dans l’urine peut être détecté lors d’un examen microscopique de l’urine.

Les personnes atteintes d’un cancer de la vessie peuvent également éprouver :

  • Maux de dos
  • Mictions fréquentes

Ces symptômes surviennent souvent pour d’autres raisons que le cancer de la vessie.

CAUSES

Le cancer de la vessie se développe lorsque les cellules de la vessie commencent à croître anormalement. Plutôt que de croître et de se diviser de manière ordonnée, ces cellules développent des mutations qui les poussent à un développement incontrôlable et à ne pas mourir. Ces cellules anormales forment une tumeur.

Voici les principales causes de cancer de la vessie :

  • Fumer (cigarettes, cigares ou pipe) ou faire tout autre usage du tabac
  • Exposition aux produits chimiques, en particulier dans un travail qui nécessite une exposition prolongée à ces produits.
  • Exposition antérieure aux radiations

Les causes de cancer de la vessie ne sont pas toujours connues, et certaines personnes atteintes de cancer de la vessie n’ont aucun facteur de risque évident.

FACTEURS DE RISQUE

Les facteurs qui peuvent augmenter le risque de cancer de la vessie comprennent:

Fumer.

Fumer la cigarette, le cigare ou la pipe peut augmenter le risque de cancer de la vessie en provoquant une accumulation de produits chimiques nocifs dans l’urine. Lorsque vous fumez, votre corps traite les produits chimiques contenus dans la fumée et en excrète certains dans votre urine. Ces produits chimiques nocifs peuvent endommager la muqueuse de la vessie, ce qui peut augmenter le risque d’avoir le cancer.

L’âge.

Le risque de cancer de la vessie augmente avec l’âge. Il peut survenir à tout âge, mais on le trouve rarement chez les personnes de moins de 40 ans.

Être de race blanche.

Les personnes de race blanche ont un plus grand risque d’avoir le cancer de la vessie.

Être un homme.

Les hommes sont plus susceptibles de développer un cancer de la vessie que les femmes.

Exposition à certains produits chimiques.

Les reins jouent un rôle clé dans la filtration des produits chimiques nocifs de la circulation sanguine et leur déplacement dans la vessie. Pour cette raison, on pense que la présence de certains produits chimiques peut augmenter le risque de cancer de la vessie. Les produits chimiques liés au risque de cancer de la vessie comprennent l’arsenic et les produits chimiques utilisés dans la fabrication de colorants, de caoutchouc, de cuir, de textiles et de peintures.

Traitement d'un cancer antérieur.

Le traitement avec le médicament anticancéreux cyclophosphamide augmente le risque de cancer de la vessie. Les personnes qui ont reçu des traitements de radiothérapie visant le bassin, lors d’un cancer antérieur, ont un risque élevé de développer un cancer de la vessie.

Inflammation chronique de la vessie.

La cystite interstitielle, également appelée syndrome de la vessie douloureuse est une affection chronique ou de longue durée qui provoque des symptômes urinaires douloureux : douleur, pression ou inconfort dans la région sus-pubienne ou de la vessie, ce qui provoque une envie fréquente et impérieuse d’uriner depuis au moins six semaines.

Antécédents personnels ou familiaux de cancer.

Si vous avez eu un cancer de la vessie, vous êtes plus susceptible de le contracter à nouveau. Si l’un de vos proches immédiats – un parent, un frère ou une sœur – a des antécédents de cancer de la vessie, vous pouvez avoir un risque accru de contracter la maladie, bien qu’il soit rare que le cancer de la vessie se propage dans les familles. Des antécédents familiaux de cancer colorectal héréditaire sans polypose, également appelé syndrome de Lynch, peuvent augmenter le risque de cancer dans le système urinaire, ainsi que dans le côlon, l’utérus, les ovaires et d’autres organes.

DIAGNOSTIC

Pour poser un diagnostic de cancer de la vessie, le médecin procède de la façon suivante :

  • Examen physique et recherche des antécédents médicaux : l’examen physique peut comprendre un examen vaginal ou rectal.
  • Analyse d’urine : elle permet de rechercher la présence de sang ou de cellules anormales. Un échantillon de votre urine est analysé au microscope pour rechercher les cellules cancéreuses dans une procédure appelée cytologie urinaire.
  • Cystoscopie : un examen de la vessie fait à l’aide d’un endoscope, un petit outil de visualisation mince et éclairé. De petits échantillons de tissus (biopsies) sont prélevés et examinés au microscope pour savoir s’il y a présence de cellules cancéreuses.
  • Tests d’imagerie : la tomodensitométrie (TDM) ou l’urétrographie rétrograde, qui permettent d’examiner les structures des voies urinaires.
diagnostics

Test de laboratoire

diagnostics

Cystoscopie

TRAITEMENT

Il existe quatre types de traitement pour les patients atteints d’un cancer de la vessie :

    Chirurgie

  • Chimiothérapie ou immunothérapie intravésicale pour les cancers invasifs non musculaires
  • Radiothérapie
  • Chimiothérapie

Parfois, des combinaisons de ces traitements seront utilisées.

Le cancer de la vessie revient souvent. Les nouvelles tumeurs peuvent souvent être traitées avec succès si elles sont détectées tôt. Il est donc très important de faire des suivis réguliers après la fin de votre traitement.

Les images et/ou les vidéos ne représentent pas la garantie des résultats. Les résultats peuvent varier. Les patients ont donné leur autorisation pour l’utilisation des photos et/ou des vidéos.

PARLONS-EN !

Chez Steinberg Urologie, nos urologues d’expérience sont reconnus pour leur écoute et leur compréhension face aux défis qui affectent la qualité de vie de leurs patients. Notre objectif est de vous aider à améliorer votre état de santé et votre bien-être.

Si vous souhaitez discuter en toute confiance d’un problème de santé, appelez Steinberg Urologie pour prendre rendez-vous dans un environnement professionnel et confidentiel.

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Call Now Button PLANIFIER UNE CONSULTATION ?Poser une question TRTÉLIGIBILITÉ AU PROGRAMME TRT